Les noeuds de bas de ligne

bd80f07fdaea6407d8301a2058d30e53

 

Le précédent post présentait les raccordements sur la soie. Également , je vous ai partagé la construction du bas de ligne (nobel et BDL). Je poursuis donc ce nouvel article par les noeuds du corps de bas de ligne.

J’utilise pour les diamètres du 50/100e au 20/100e, le noeud « baril« . Ce noeud est simple, il demande à être humidifié avant le serrage pour éviter l’échauffement et la rupture. Ce noeud est plat, et enduit d’une goutte de résine UV, il repasse les anneaux avec facilité.

baril

 

Je réalise l’accroche du micro anneau avec un noeud « du pendu« . Ce noeud est tès simple pour changer l’avant pointe, mais il s’avère parfois plus hardue de ne pas perdre le micro anneau. J’ai déjà ratisser l’herbe avec l’aimant d’épuisette à la recherche de ce petit anneau fugueur.

hangmh

 

Autrement vous pouvez également réaliser une boucle de « potence » afin de fixer votre sèche indicatrice, en réalisant une boucle que vous torsadez au moins 3 fois,  comme ci-dessous.

potence

 

Pour raccorder l’avant pointe et la pointe je reviens à un noeud « du chirurgien » simple, rapide et solide. Arrivant sur des fins diamètre de 20/100e à plus petit, je n’utilise plus à ce stade de vernis, bien sûr les noeuds doivent être légèrement humidifié avant de les serrer, pour éviter l’échauffement de ces derniers et leurs possible ruptures.

noeud_chirurgien

En toute fin de pointe, nous devons fixer la mouche, et ce noeud « improved clinch » est invariablement celui que j’ai choisi. Il n’y a aucune satisfaction à perdre une truite au gobage d’une sêche, si cette dernière a été raccordé avec négligeance. Si à mes début je faisais un noeud simple comme le premier exemple ci-dessous, je n’ai pas garder cette formule suite aux déconvenues. Alors je préfère le second, avec un simple retour dans la grande boucle, il est assuré de tenir correctement.

3344a4a0dbbfba4c2918f50af9eaf0c8

Publicité

Le prix Nobel ou la quête inachevée du BDL

Je suis un de ces humains, qui ne brillera pas par la remise d’une distinction telle que le prix Nobel. Mes compositions de bas de ligne de ces dernières années étaient un défi aux lois des mathématiques et de la physique. Bien souvent, ces lois furent victorieuses face à mes fouettés tout en souplesse, ou tout énergiques fussent-ils.

Alors un jour, j’ai décidé d’entreprendre une vraie observation et de prendre le chemin de la quête du bas de ligne. Une quête quelque peu inachevée, car je prends parfois bien du plaisir à me plonger dans des formules. J’aime relever des défis pour trouver enfin, le bas de ligne aux mesures efficaces ou atteindre la satisfaction d’une construction uniquement en chiffre d’or. Surtout, je souhaite conserver l’énergie du lancer et éviter les désagréments d’un posé de mouche à l’image d’un atterrissage d’un bombardier B52.

J’ai choisi quelques critères pour développer des bas de lignes différents. J’utilise déjà une clé simple liée à mes soies, que je préfère flottantes ou intermédiaires (pour mes soies de 3 à 5 et mes soies de 6 à 7). Puis, je m’applique la règle suivante : monter un bas de ligne pour rivière ou de réservoir. Je m’excuse par avance auprès de tous mes collègues qui pêchent en ruisseaux et torrents étroits, je ne proposerai pas de bas de ligne pour eux. Mon habitat naturel ne me prodigue pas ces endroits merveilleux.

design-bdl-criteres

Avec ce choix de soie et de condition d’environnement, je peux alors me concentrer sur le choix final et absolument arbitraire de pêcher en sèche (que j’affectionne au plus au point !) ou en nymphe. Donc avec perspicacité vous avez compilé les indices et vous pouvez vous attendre à 6 formules différentes. Je commencerai peut-être par 2 compositions qui correspondent à l’action de canne et au rythme du pêcheur, qui pour ma part est un rythme lent.

J’additionne les fils de nylon de manière dégressive, et parfois progressive. J’ai choisi un corps de bas de ligne qui associe les plus gros diamètres du 50/100 ou 45/100 au 25/100, puis une avant pointe et enfin une pointe. La pointe sera déterminée en fonction du lieu de pêche pour adopter un nylon ayant une souplesse et élasticité adéquate et un diamètre suffisamment discret mais solide pour permettre la prise. Je préfère les noeuds barils pour réaliser les jonctions du corps de bas de ligne, jusqu’à la micro boucle ou le micro anneaux ; pour la pointe je noue avec le noeud  du chirurgien.

bdl-reservoir-3

Je construis le corps de ligne en utilisant du Maxima « Chameleon » ou du JMC « Kamoufil » jusqu’à la micro boucle. Les pointes sont confectionnées avec du Varivas, ou bien du Hanak, Vision.

bdl-riviere-s-v4

Le bas de ligne est un sujet inépuisable, fort intéressant et qui nous questionne durant nos parties de pêche, et bien au delà.