Les noeuds de bas de ligne

bd80f07fdaea6407d8301a2058d30e53

 

Le précédent post présentait les raccordements sur la soie. Également , je vous ai partagé la construction du bas de ligne (nobel et BDL). Je poursuis donc ce nouvel article par les noeuds du corps de bas de ligne.

J’utilise pour les diamètres du 50/100e au 20/100e, le noeud « baril« . Ce noeud est simple, il demande à être humidifié avant le serrage pour éviter l’échauffement et la rupture. Ce noeud est plat, et enduit d’une goutte de résine UV, il repasse les anneaux avec facilité.

baril

 

Je réalise l’accroche du micro anneau avec un noeud « du pendu« . Ce noeud est tès simple pour changer l’avant pointe, mais il s’avère parfois plus hardue de ne pas perdre le micro anneau. J’ai déjà ratisser l’herbe avec l’aimant d’épuisette à la recherche de ce petit anneau fugueur.

hangmh

 

Autrement vous pouvez également réaliser une boucle de « potence » afin de fixer votre sèche indicatrice, en réalisant une boucle que vous torsadez au moins 3 fois,  comme ci-dessous.

potence

 

Pour raccorder l’avant pointe et la pointe je reviens à un noeud « du chirurgien » simple, rapide et solide. Arrivant sur des fins diamètre de 20/100e à plus petit, je n’utilise plus à ce stade de vernis, bien sûr les noeuds doivent être légèrement humidifié avant de les serrer, pour éviter l’échauffement de ces derniers et leurs possible ruptures.

noeud_chirurgien

En toute fin de pointe, nous devons fixer la mouche, et ce noeud « improved clinch » est invariablement celui que j’ai choisi. Il n’y a aucune satisfaction à perdre une truite au gobage d’une sêche, si cette dernière a été raccordé avec négligeance. Si à mes début je faisais un noeud simple comme le premier exemple ci-dessous, je n’ai pas garder cette formule suite aux déconvenues. Alors je préfère le second, avec un simple retour dans la grande boucle, il est assuré de tenir correctement.

3344a4a0dbbfba4c2918f50af9eaf0c8

Publicité

Les noeuds de raccords soie

il_570xn-362703539_bfg5

Je partage les quelques noeuds qui au bord de l’eau me permettent de réaliser les jonctions et d’éviter quelques décrochés. Le sujet de ce post n’a donc aucune vocation thérapeutique, je n’évoquerai pas les noeuds du cerveau avec vous. Ils sont variés (les noeuds de pêche) de la fixation au moulinet du backing, jusqu’à la mouche. Voici ceux que j’utilise pour ce premier post sur le raccordement soie.

Commençons par fixer le backing avec un noeud « Arbor » solide et simple, il est coulissant et auto-serrant  sur la bobine.

pendu

Afin de raccorder le hacking à la soie, le noeud « Albright » me permet une fixation d’un volume raisonnable dans la bobine et solide. Lorsqu’il est finalisé par une goutte  de vernis UV, il a une forme d’olive et repasse dans les anneaux si vous veniez à faire une prise en diamètre de nylon fin en lac ou grande rivière. Ce noeud demande un peu d’entrainement afin de conserver les cercles jointifs et réguliers.

noeud-d-albright

Pour relier le bas de ligne (BDL) à la soie, j’utilise un outil et le nouage qu’il confectionne. Certains manient l’aiguille pour cette opération, mais je n’ai pas leur agilité et surtout j’ai eu des déconvenues, alors le Tie Fast me permet de réaliser cette jonction durablement.

i-grande-4968-tie-fast-special-noeud-net

La finalisation du noeud « Nail » sera avec une goutte en forme d’olive de résine UV. C’est en entourant la pointe du Tie Fast par le BDL que le noeud en spires jointives sera réaliser.

noeud-tie-fast